Que savoir sur le Dieu Ganesh ?

Les hommes ont toujours voulu avoir une représentation des dieux qu’ils adorent. Mais les dieux représentés avec une tête d’éléphant, il n’y en a pas beaucoup dans le monde. On pense justement au dieu Ganesh. C’est sans doute la divinité la plus populaire de l’Inde. Dieu porteur de chance, on l’invoque bien souvent à plusieurs occasions. La représentation de Ganesh traduit une signification bien précise. En effet, son rituel n’est pas uniquement pratiqué en Inde depuis que son symbole se retrouve dans d’autres régions du monde. Un tour d’horizon nous permettra de mieux connaitre la représentation de Ganesh, son symbole et son rituel.

La représentation de Ganesh : Sa signification

Corps et tête d’éléphant, le tout relié à quatre bras et une seule défense, tel est la représentation du dieu éléphant. Il dispose aussi d’un véhicule (monture) appelé « vahana », qui est soit un rat ou une souris, qu’on appelle « Mûshika ». Ce dernier dans la mythologie hindou peut aussi, à lui tout seul, représenter ce dieu. Par ailleurs, le dieu Ganesh possède de nombreux attributs dont :

La défense cassée

Le dieu de l’éléphant est représenté avec une défense cassée (longue dent pointue débordant de la bouche de certains animaux). L’histoire raconte qu’il a perdu sa défense au cours d’une rencontre entre lui et Parashurama qui rendait visite à son père Shiva.

 La hache

C’est une arme qui a été donnée par le père de Ganesh appelé Shiva. Selon la religion hindoue, Ganesh était en réalité le fils de Shiva et de Pârvati. La hache est supposée détruire tous les attachements et les désirs.

 L’aiguillon à éléphant et le nœud coulant

L’aiguillon à éléphant traduit toute la maîtrise du dieu Ganesh sur le monde. Il permet de détecter les ondes négatives.

 La mâlâ

Le dieu éléphant est aussi incarné par un chapelet comprenant cinquante lettres de l’alphabet sanskrit. C’est ce chapelet qu’on appelle la « mâlâ »

Le bol de friandises

Le dieu éléphant est résolument tourné vers la recherche de la vérité. Le bol de friandises apparaît donc comme la récompense à tout chercheur de vérité, d’où ce symbole de représentation. Par ailleurs, la statue du dieu éléphant s’accompagne d’une mangue ou d’un fruit qu’il tient dans sa main. Pour ses adeptes, le dieu Ganesh est avant tout un grand symbole.

L’image d’un grand symbole

En matière de symbole, Ganesh incarne un aspect essentiel de l’homme : sa dimension divine. C’est cette image de dieu qui est représentée par la tête d’éléphant. Pour comprendre cet univers divin, il faut donc selon la philosophie de Ganesh écarter l’ignorance en développant l’intelligence. C’est pour cela que le dieu éléphant est le patron des écoles et des écrivains.

Ainsi, chaque action de l’homme doit intégrer notre dimension divine. Et c’est ce que rappelle le dieu éléphant. C’est pourquoi le dieu éléphant doit être invoqué en premier en toute circonstance où les rites religieux sont exigés.

Le symbole de l’éléphant représenté par Ganesh traduit simplement la force qui écarte les obstacles à la réalisation. Selon la tradition hindoue, la réalisation est liée à quatre facteurs :

•  La réalisation par les plaisirs sexuels (Kama) ;

•  La richesse et la prospérité (Artha) ;

•  Les enseignements sacrés (Dharma) ;

•  La libération sexuelle (Moksha).

Ganesh est également invoqué pour le succès de toute entreprise. Si vous êtes à la quête de la fortune et de la réussite, à ce que dit la croyance, il vous suffit de prier ce dieu. À la naissance de Ganesh en effet, son père Shiva avait révélé que, pour que les hommes réussissent leurs actions, il leur fallait implorer son fils dont la venue au monde avait été commandée par les dieux. Son père en aurait lui-même fait l’expérience quand il s’était retrouvé au milieu des démons.

Le dieu éléphant symbolise par ailleurs un intermédiaire entre les différents dieux. Ce qui explique qu’il a la priorité des louanges au commencement de toute prière. Il est donc l’incarnation de la force spirituelle et il protège les récoltes.

Le symbole du rat dans la représentation de Ganesh reproduit en fait, l’idée que le dieu éléphant empêche la reproduction du rat qui pourrait compromettre les récoltes. Ganesh est en outre, le dieu protecteur des foyers.

Le rituel du dieu éléphant : Comment cela se passe-t-il ?

Plusieurs rituels existent. Mais celui-ci est le plus répandu.

Le rituel, comme vous vous en doutez, débute par un hommage aux différents dieux et principalement au dieu Ganesh. Les adeptes sont assis autour d’un autel avec une petite statue du dieu éléphant. Celle-ci est entourée de quatre bougies, des fleurs et différentes offrandes apportées par les participants.

En guise d’adoration, on brûle de l’encens. C’est à ce stade que les participants vont réciter les 108 mantras avec leur chapelet que nous avons appelé « mala ». On mêle également la musique au rituel afin de le rendre plus méditatif.

Vient ensuite le moment crucial. Chacun dessine le symbole du « svastika » sur du papier puis s’assoit dessus afin de se relier au « muladhara chakra » (le chakra racine, situé à la base de la colonne vertébrale). Ganesh sera également représenté avec le mantra. L’objectif est de se connecter totalement avec la divinité.

Tous les adeptes récitent dès cet instant un autre mantra. Suivent alors les souhaits personnels qu’on adresse au dieu Ganesh à voix basse. Passé cette étape, on observe un long silence interrompu par un hommage à Ganesh et un bon repas convivial dans une atmosphère de gaieté. En réalité, ce rituel n’est pas seulement pratiqué en Inde.

La représentation de Ganesh dans le monde

Si Ganesh fait partie intégrante de la culture hindoue, elle ne se limite pas à l’Inde.

Au Japon par exemple, il est au cœur de la religion bouddhiste ésotérique. Il apparaît sous la forme d’un couple d’éléphants qui s’embrassent.

En Indonésie, le dieu éléphant est le symbole de l’Institut Technologique de Bandung qui est une école de référence en ingénierie. Cela paraît tout à fait normal. Il est le symbole de l’intelligence.

En France également, on vénère Ganesh à Paris dans le temple qui lui est consacré.

Au Népal, il y a par ailleurs des représentations du dieu éléphant avec plus de quatre bras et plus d’une tête.

Message